GASPAR CLAUS – Métropolis

Vendredi 08 Novembre 2024 à 20h00
Cité de la Musique, Auditorium
4 rue Bernard du Bois - 13001 Marseille
Sortie de résidence - Musique du monde
Tarif(s) : 13€ / 9€




Chambres é-laboratoires, un dispositif qui permet au spectateur privilégié de découvrir une œuvre progressivement, l’instant de la création, le processus de fabrication musicale.

Ce concert s'inscrit dans le cadre du Festival Jazz sur la Ville - 16ème EDITION

Ce spectacle s’inscrit dans le cadre du Pôle des Musiques du Monde de la Cité de la Musique de Marseille

Violoncelliste tout-terrain, Gaspar Claus initie depuis près de vingt ans des projets et collaborations hybrides, épousant une infinité d’univers sonores allant de l’expérimental au néoclassique, de la pop à l’électro d’avant garde. Après un premier opus en solitaire nommé Tancade, il se consacre désormais aux possibilités les plus inattendues de son instrument, pour sortir du format récital et donner à entendre un autre violoncelle, immergé dans de vastes paysages sonores contemplatifs, anciens ou électroniques. Un imaginaire qui prend forme sur scène dans une accumulation de formes, de lumières, de gestes et d’images. L’écoute est au centre de cette proposition : explorer les zones les plus détaillées du son pour faire entendre ce que l’on ne perçoit pas souvent avec la musique :  aspérités, battements ou spectres. 

Gaspar CLAUS (Violoncelle), Adrian BOURGET (Ingénieur son)

Vidéo(s)

ARTISTE EN RÉSIDENCE

Date(s) de la résidence : du Lundi 04 au Jeudi 07 Novembre 2024

Il s’agit de la deuxième étape du travail d’élaboration du nouveau projet du violoncelliste Gaspar Claus, après une semaine d’écriture au Théâtre Durance (04). Accompagné d’Adrian Bourget, ingénieur-son déjà présent sur son précédent projet, il esquissera le déploiement en concert de ses nouvelles compositions. Leur résidence fixera le dispositif sonore, l’instrumentarium (violoncelle, violoncelle électrique, machines, pédales d’effet), les enjeux de la migration des sons du disque vers la vie du répertoire au plateau. Portée par La Passerelle à Saint-Brieuc, cette création fera l’objet d’autres résidences de travail, notamment à Aubervilliers (le Point Fort), et à La Rochelle (la Sirène)…