Célébration de Victor Gélu, poète populaire adulé des marseillais et père de toutes les gouailles, immergé dans son XIXè siècle originel. 

Dans un parcours imaginé pour celles et ceux, petits ou grands, et tous les autres assoiffés de découvertes qui veulent s’émerveiller des bribes et des pans de leur histoire populaire ! Vivez quatre temps forts gratuits

Projection du film LE CŒUR ÉCLATÉ, d’Alain Dufau

Consacré à ladite maquette de Fortuné Lavastre, LE CŒUR ÉCLATÉ, d’Alain Dufau, où une caméra subjective et minuscule déambule dans la maquette des vieux quartiers et invite le spectateur à la découverte d’une catacombre mémorielle : l’histoire du peuple à Marseille. Film commenté par Alèssi Dell’Umbria.

Projection du film conscaré à ladite maquette de Fortuné  Lavastre, LE CŒUR ÉCLATÉ, d’Alain Dufau, où une caméra subjective et minuscule déambule dans la maquette des vieux quartiers et invite le spectateur à la découverte d’une catacombre mémorielle : l’histoire du peuple à Marseille. Film commenté par Alèssi Dell’Umbria.  

VICTOR GÉLU  POÈTE COUP-DE-POING ET  LE  XIXème  SIÈCLE   MARSEILLAIS Célébration de Victor Gélu, poète populaire adulé des marseillais et père de toutes les gouailles, immergé dans son XIXè siècle originel.

 

REPORTAGE DE JACQUES PIERRE

La deuxième édition des Rencontres était consacrée il y a douze ans au Venezuela. Dans ce reportage on y retrouve les artistes, les concerts, les ateliers, et bien sûr en premier lieu, la musique traditionnelle vénézuélienne. Avec notamment : Carlos Kutimba, Dionis Bahamonde, Nestor Sanz, Rafael Quintero, Zumbao…

19H00 : Projection - THE NATION OF MASK

20H30 : Concert - LES NOUVELLES GRIOTS / LES DAMES DE LA JOLIETTE

Ce projet inédit est une nouvelle création, une rencontre entre des musiciennes venues de Casamance et des dames de la joliette un voyage musical à travers des siècles de combats pour l’émancipation des femmes. Sous la direction de Gil Agnorté PAZ de radio Babel Marseille, cette création originale rassemble des femmes-artistes du pourtour de la Méditerranée et du Sénégal autour des chants de travail et de la poésie féminine. Les cinq Dames de la joliette tissent des liens entre tradition et modernité. Un voyage entre deux mers ; des rythmes et mélodies de l’Afrique noir, des chants et des textes de poétesses de la Méditerranée.

Distribution :

Adama CISSOKHO Chant et percussion - Salimata DIEYE Chant et guitare - Maria Sigaa GOUDIABY Chant et guitare - Kalliroï RAOUZEOU Chant, piano et guitare - Maura GUERRERA Chants et percussions Sylvie PAZ Chant, percussions et palmas - Nadia THIGHIDET Chant et percussions - Annie MALTINTI Chant et percussions

PROJECTION - "Jazz al Sur Internacional"

Dans le cadre de Jazz sur la Ville

« Jazz al Sur Internacional » est une série documentaire consacrée au Jazz Argentin. Un voyage, à la rencontre de musiciens argentins, de New York à Paris, qui expriment leurs origines à travers un jazz sans frontière, souvent teinté de tango et de folklore argentin, toujours marqué par l’itinérance de leur parcours.

Réalisation : Eric Dawidson, 20 minutes (Argentine, 2017). Avec l’aimable autorisation de Hermanos Dawidson Produccion.

Film documentaire de GLORIA TRIANA, JORGE RUIZ ARDILA (série Yurupari), 1983

Prix National Simon Bolivar 1986

Selon la tradition orale, le marimba n'a pas été inventé par l'homme : apparu en pleine forêt, il a été conçu par les mauvais esprits, maîtres des monts. Le documentaire montre comment la famille de Don José Torres transmet l'art de la construction des instruments traditionnels (marimba, cununo, bombo et guasa) et les mythes et croyances qui l'entourent.

Durée : 25min

Le Noël en Sicile

Documentaire de Giuseppe GIORDANO.

Le voyage continue avec la projection d’un montage vidéo réalisé par l’ethnomusicologue palermitain Giuseppe Giordano. Les images font partie d’un vaste travail d’archive effectué à l’occasion des fêtes et des traditions liées à la célébration du Noël en Sicile.

En présence du réalisateur.

Le Chamamé - Projection documentaire

Réalisation : Andrés Irigoyen 28 minutes, 2009

Le chamamé est né de la rencontre entre monde indigène et vieux continent. Rapide et rythmé mais aux accents tristes et doux, il exprime la mélancolie de l’homme de la terre : beauté des paysages, nostalgie de l’amour, rudesse de l’existence. Dans cet épisode, l'accordéoniste Chango Spasiuk nous invite à découvrir la tradition de cette musique dans le nord-est de l’Argentine, à Corrientes. Il est accompagné d’un jeune chanteur de 10 ans, Juan Gabriel, qui a appris à chanter et à jouer de la guitare avec son grand-père Juan.

crédit : Gaelle Bogas
Vernissage Il n'y a pas de percussions dans le tango… sauf dans les disques de Juan Carlos Cáceres, ou dans les écrits de certains historiens de la musique. Les rues de Montevideo accueillent volontiers les cuerdas de tambores, et pas seulement pendant le carnaval. Quant à celles de Marseille, elles accueillent depuis quelques années un tango populaire, sans costume ni talons. Les textes des chanson de candombe pourraient être des tangos… et nous racontent la vie quotidienne des habitants noirs du Barrio Sur de Montevideo. Il n'y a pas de conférence cette année, alors venez regarder les textes et lire les images ! Photos (divers photographes) dont les lauréats du concours « La rue du Tango » Textes extraits de la création « Canto Candombe » Projection Comme d'habitude pour ouvrir cette nouvelle session, voilà le reportage sur le spectacle création des "Rencontres Tambor y Canto Uruguay" autour du candombe et de la murga uruguayenne (Cité de la Musique de Marseille, 2015)
Projection du documentaire "Chakaraka" en présence des réalisateurs Sylvain MAVEL,et Éric CRON Dans le cadre de la semaine "Les Fils du Vent" Après la destruction à Bordeaux d’un important squat rom et bulgare en septembre 2011, les pouvoirs publics autorisent une trentaine de familles à reconstruire leur cabane à quelques dizaines de mètres des précédentes. Comble de l’absurdité ou opportunité à saisir, Gaucho, notre personnage principal, célèbre chanteur de la communauté, ne se pose pas la question en ces termes. Il reconstruit pour la énième fois sa cabane avec la même énergie. C’est de ce squat que naîtra Orchestra Chakaraka. Durée : 70 minutes, 2015