Nul besoin de présenter la musique arabo-andalouse, musique savante du Maghreb, partie des rivages d’orient, trouver son apogée en terre d’Al-Andalus, pour s’installer durablement au Maghreb depuis le seizième siècle. Un dialogue des civilisations qui trouve tout son sens à notre époque.

Après avoir travaillé dans le partage des musiques occitanes et corses, Mouloud ADEL revient vers les sources de sa formation musicale, à savoir la musique arabo andalouse de l’Ecole d’Alger : La çanaa.

A travers la nouba, suite vocale et instrumentale, le groupe parfum d’Al Andalus vous fera découvrir la poésie arabe ainsi que les subtilités de l’interprétation de la musique arabo-andalouse, où chant et instruments sont intimement liés.

Distribution

Mouloud ADEL Mandoline, chant & L’ENSEMBLE PARFUM D’AL ANDALUS : Habib GUERROUMI Oud, chant, Madjid SEBILLOT Tar, Youssef KASBADJI Derbouka, Farid ZEBROUNE Banjo

Invités : Hamid BETTAYEB Mandole, guitare & Merzek AGAL Mandole

Dans le cadre des XVEMES RENCONTRES TAMBOR Y CANTO - Venezuela

Lettre ouverte musicale pour la paix

Pour la XVème édition en 2018, le pianiste Simon Bolzinger revient à ses premières amours et nous propose une création basée sur les rythmes et les mélodies traditionnelles vénézuéliennes. Plus qu’une déclaration d’amour, c’est une prise de position rendue nécessaire par la situation difficile que traverse actuellement le pays, qui nous cachent les valeurs d’une terre et d’un peuple, toujours bien vivantes, de musique, de joie et de fraternité.

Dans le cadre des XVEMES RENCONTRES TAMBOR Y CANTO Venezuela

Embarquez pour une virée dans la musique vénézuélienne des llanos, les grandes plaines agricoles qui font le cœur et l’identité du pays. Dans la musique llanera, désignée par le terme populaire «joropo», la très grande variété de styles (on dénombre 38 genres de joropo) permet aux chanteurs d’aller de la ballade nostalgique à la valse rapide accompagnée aux claquettes, typique des bals populaires de la région.

Chaque soirée est unique selon les musiciens qui composent les ensembles jazz ou Jazz-band. Depuis les grands standards, Herbie Hancock, Dizzy Gillespie, Duke Ellington, Charlie Parker… Jusqu’aux compositions des enseignants ou des élèves, un programme Jazz’n Cité qui se termine par le « bœuf », laissant place à une improvisation savamment menée.

Distribution

Les élèves du département Jazz des classes de basse, batterie, contrebasse, piano, saxophone et ensemble Jazz dirigées par : Christian BON Guitare - Gilles ALAMEL Batterie - José ASSA Piano - Yves LAPLANE Piano - Edouard THOMMERET Saxophone

Chaque soirée est unique selon les musiciens qui composent les ensembles jazz ou Jazz-band. Depuis les grands standards, Herbie Hancock, Dizzy Gillespie, Duke Ellington, Charlie Parker… Jusqu’aux compositions des enseignants ou des élèves, un programme Jazz’n Cité qui se termine par le « bœuf », laissant place à une improvisation savamment menée.

Distribution

Les élèves du département Jazz des classes de basse, batterie, contrebasse, piano, saxophone et ensemble Jazz dirigées par : Christian BON Guitare - Gilles ALAMEL Batterie - José ASSA Piano - Yves LAPLANE Piano - Edouard THOMMERET Saxophone

Chaque soirée est unique selon les musiciens qui composent les ensembles jazz ou Jazz-band. Depuis les grands standards, Herbie Hancock, Dizzy Gillespie, Duke Ellington, Charlie Parker… Jusqu’aux compositions des enseignants ou des élèves, un programme Jazz’n Cité qui se termine par le « bœuf », laissant place à une improvisation savamment menée.

Distribution

Les élèves du département Jazz des classes de basse, batterie, contrebasse, piano, saxophone et ensemble Jazz dirigées par : Christian BON Guitare - Gilles ALAMEL Batterie - José ASSA Piano - Yves LAPLANE Piano - Edouard THOMMERET Saxophone

Il lungo viaggio

Originaire de Sicile, Maura Guerrera s’est familiarisée avec la culture musicale sicilienne grâce à sa rencontre avec des musiciens porteurs de la tradition agropastorale de la région des monts Peloritani, près de Messine où elle a étudié les modes du chant paysan et a travaillé, en Italie et ailleurs, avec plusieurs artistes et groupes. Malik Ziad, musicien autodidacte, se passionne pour les instruments à cordes, et plus particulièrement pour ceux, traditionnels, de son pays : gumbri et mandole. Son parcours l’amène vers des partages musicaux de tous horizons. Ce duo nous transporte dans un univers sonore au détour de chants traditionnels siciliens qui s'imprègnent des mélodies du désert, de rythmes du Maghreb. Maura Guerrera fait vibrer ces chants qui ont accompagné pendant des siècles le cycle de la vie dans le monde paysan, de la naissance jusqu'à la mort. Des chants rituels aussi, pour invoquer la bienveillance de la nature qui, dans toute sa puissance, se trouvait au centre des activités humaines : pour la réussite de la moisson, afin de soulager le travail dans les mines ou rythmer la pêche... Un hommage finalement à la Sicile et à son héritage culturel du monde paysan.  

Clémentine Coppolani est une femme construite par les montagnes et les vagues de son île, et son chant s’en ressent, il est indéniablement teinté du sceau de l’authenticité.

Les musiciens de l’Alfa trio se mélangent à elle avec bonheur, pour donner à la voix de Clémentine, l’écrin qu’elle mérite.

Entremêlant des compositions instrumentales et des chansons, ils donnent de multiples couleurs à leur musique, qu’elle soit de tradition Corse, d’inspiration jazz ou encore d’influences latine.

Cantu di donna & creazione di Corsica

Entourée de ses amis musiciens, Diana Saliceti écrit une nouvelle page avec une volonté de quitter son île natale et de larguer les amarres. Une odyssée contemporaine faisant écho aux nombreux insulaires qui ont tenté leur chance à l’extérieur de l’ile. Une tradition actualisée avec des rythmes alliant rock, folk et ondes magnétiques des musiques actuelles.

Diana Saliceti se pose dans la cité phocéenne pour une année, synonyme de nouveau départ musical et de collaborations inédites. Soyez du voyage, pour cette chanteuse originaire des régions insulaires du Taravu et de Castagniccia la musique n’est définitivement pas une balade solitaire.

« Traversée »

Les sonorités de la flûte traversière en bois et de la vielle à roue électroacoustique se croisent, fusionnent par moments, pour mieux se disperser, voltiger et nous amener dans une transe hypnotique fascinante. Gurvant Le Gac et Pierre Laurent Bertolino développe une musique électro nourrie d’improvisations extrêmement visuelles et de mélodies sensibles comme une grande traversée vers une nouvelle matière sonore organique.