Nouvelle création - Avant-première Présentation publique et extrait du spectacle en avant-première de la création prévue le 26 mai 2018 dans le cadre du Festival Oh Les Beaux Jours ! au Théâtre de la Criée à Marseille. Contretemps projette en acte ce qui nourrit la recherche personnelle de Bruno Allary : un goût vibrant du divers, du multiple, du composé ; une sensibilité aux passages et zones de turbulence entre styles, époques, et pratiques artistiques ; l’exploration patiente, enfin, d’une esthétique de l’entre-deux, qui en troublant sciemment les genres et les codes, devient moteur de création. Le pivot de ce nouveau projet, c’est la double invitation lancée par le musicien à l’historien Patrick Boucheron, professeur au Collège de France, et à la joueuse de flûte kaval Isabelle Courroy. Leur rencontre donne corps à un objet scénique inédit, proposition à la croisée des formes et des temps, qui mêle à la parole de l’intellectuel le flux sonore des guitares baroque et électrique, des flûtes pastorales, des dispositifs numériques. Ses quatre tableaux musicaux et parlés convoquent des œuvres musicales nées dans la Méditerranée des XIIIe et XIVe siècles, mais aussi la culture visuelle de l’époque, pour mieux y projeter des mots et sonorités d’aujourd’hui. C’est qu’en creux de l’artistique, le programme se construit sur les anachronismes d’une histoire aux temps parfois discordants : en y traquant phénomènes d’échos et résonances, en exploitant ces moments où passé et présent font la culbute, le trio explorera aussi ce que l’histoire peut avoir d’intempestif [adj. Qui se produit à contretemps]. Présentation publique et extrait du spectacle en avant-première de la création prévue le 26 mai 2018 dans le cadre du Festival Oh Les Beaux Jours ! au Théâtre de la Criée à Marseille.

Deux jours d’un voyage musical à la belle étoile, sous l’incomparable voûte céleste du théâtre Silvain

Le festival Caravanserail, second du nom, poursuit en ce mois de juin 2018 sa quête nomade de mélanges et d’échanges. C’est une arche où se retrouvent les cultures à l’image d’une région, d’un Marseille cosmopolite, humaniste, insaisissable, accueillante, en un mot : généreuse.

Deux soirées durant lesquelles se croisent les influences, les sonorités et les héritages d’artistes pleinement acteurs d’une époque en mouvement, d’un temps qui, plus que jamais, nous invite au rassemblement. Oubliez les épreuves et la poussière de voyage : posez-vous et arrêtez le temps… sur place.

Pour un soir ou deux, vivez le monde à Marseille : ses rythmes, ses couleurs, ses sons et ses langages retentissent au Caravansérail !

DUO MARIA MAZZOTTA

Maria Mazzotta Chant - Bruno Galeone Accordéon Caractérisée par son respect et sa méthode rigoureuse et méticuleuse dans l’interprétation des chants de différentes cultures du bassin méditerranéen, Maria vous plonge instantanément dans les traditions anciennes, avec une pointe de malice et de créativité qui donne un coup de fouet à ces répertoires historiques. Elle propose, avec le jeune et talentueux accordéoniste Bruno Galeone, un répertoire autour de la Méditerranée éternelle, tout en grâce et en finesse.

NOVA ZORA

Diana BARZEVA Chant soprano - Elsa PERSONNAZ Chant mezzo - Boule PATRIS Chant alto - Romain GOURKO Balalaïka & guitare - Christian FROMENTIN Violon - Jérémie SCHACRE Guitare - Nicolas KOEDINGER Contrebasse Le groupe Nova Zora (nouvelle aurore en bulgare) a la volonté de faire découvrir la culture tsigane. Mais aussi, les musiques et chants traditionnels de l’Europe de l’Est (Bulgarie, Roumanie, Hongrie, Serbie...) dans le contexte historique et géographique complexe des Balkans. Nova Zora propose un véritable voyage musical et culturel riche de poésie et de rythmes enivrants.

SIBONGILE MBAMBO

Sibongile MBAMBO Voix - Cyril PERON-DEHGHAN Guitare - Dimitri REVERCHON Percussions - Lamine DIAGNE Saxophone, Duduk & Guimbarde Chanté en Xhosa, langue natale de Mandela, le projet de Sibongile Mbambo raconte des histoires. Celles-ci sont sur sa relation avec la terre de ses ancêtres, des histoires de fantômes, d’amoureux à leur première rencontre. Mais aussi d’une mère dont l’enfant pleure, d’hommes enchaînés au fond d’une mine... Des histoires de spiritualité et d’humanité.

FANFARAÏ BIG BAND

Samir INAL Percussions & Ud - Patrick TOUVET & Guillaume ROUILLARD Trompette - Abdelkader TAB Percussions, Gumbri & Chant - Hervé LE BOUCHE Batterie - Olivier COMBROUZE Sax. tenor & baryton - Bouabdellah KHELIFI Chant & Violon - Emmanuel LE HOUEZEC Sax. alto & Flûte Mehdi CHAIB Sax. soprano & Kerkabu - Antoine GIRAUD Trombone - Didier COMBROUZE Basse - Smaïl BENHOUHOU Claviers & Percussions Si FANFARAÏ BIG BAND louvoie avec aisance entre sonorités traditionnelles d’Afrique du Nord, jazz, rythmiques et harmonies latines, turques et tziganes, c’est que ses membres se sont abreuvés à de multiples sources. Cette formation atypique sait faire dialoguer ces sonorités traditionnelles. Elle propose également une exploration sonore novatrice nourrie par un sens poussé de l’improvisation. Un travail subtil de ré-écriture du répertoire populaire ou classique. Mais aussi, une attention particulière accordée à la qualité des arrangements, et des compositions originales.

LA ‘TIT FANFARE

Sargam MARIE-DIT-ASSE Banjo - Bastien LANGLOIS Trombone - Florent BOULENGER Sax. soprano - Fathi BELGACEM Djembé - Vincent BAUZA Soubassophone Festif et convivial, ces nomades musicaux attraperont vos yeux et vos oreilles pour vous transporter dans leur univers visuel et sonore…. La ‘Tit Fanfare mélange des influences orientales, indiennes, des sons d’Afrique, d’Europe de l’Est et d’Amérique latine... Une invitation aux voyages… À voir, à écouter, à danser… !

DUO LUZI-NASCIMENTO

Claire LUZI Chant & mandoline - Cristiano NASCIMENTO Guitare 7 cordes - Invité : Wander Pio Percussions Êtes-vous prêt à danser la samba, le forro ou encore le Choro ? Alors rendez vous sur la piste de danse où la voix de Claire Luzi, la mandoline et la guitare de Cristiano Nascimento s’aguichent aux percussions de Wander Pio pour une transe à danser, à deux ou seul, ou à savourer avec les oreilles, selon les goûts !

LES DAMES DE LA JOLIETTE

Voix & percussions Sylvie ANIORTE PAZ, Maura GUERRERA, Annie MALTINTI & Nadia THIGHIDET - Kalliroi RAOUZEOU Voix, guitare, piano & percussions Gil ANIORTE PAZ Direction artistique Un hommage à la poésie féminine et aux chants de travail des femmes de la méditerranée et du monde. Celui-ci servi par ces cinq chanteuses de la Joliette issues des musiques traditionnelles, polyphoniques : provençales, grecques, italiennes mais aussi urbaines. Gil Aniorte Paz a été invité à les rejoindre dans cette aventure pour mettre en musique des textes de poétesses du monde.

AKSAK

Isabelle COURROY Flûtes kaval - Philippe FRANCESCHI Bratsch, clarinette & voix - Patrice GABET Violon - Christiane ILDEVERT Contrebasse & voix Lionel ROMIEU Cordes pincées & instruments à plectre Embarquez au coeur d’une Europe Orientale et des Balkans où la jubilation des danses fait résonner la terre et voler la poussière ! Débordante de vitalité, subtilement mélancolique, la musique du septième album d’AKSAK chahute magistralement les catégories. Traditionnelle ? Improvisée ? Contemporaine ? Qu’importe, au fond, car elle est d’abord originale.

La voix des objets LES BERBÈRES KABYLES, DES INSURRECTIONS AUX PREMIÈRE ÉMIGRATION

avec Yassine Temlali et Ali Amran

Après un premier cycle mené d’avril à juin 2017, le Mucem reconduit ce dispositif inédit de rencontres dédiées à l’histoire coloniale entre l’Algérie et la France. Algérie- France, la voix des objets mêle tables rondes et installation. Tout cela à partir d’œuvres et d’objets issus de la collection du projet de Musée d’histoire de la France et de l’Algérie abandonné par la ville de Montpellier en 2014.

Partenaire de ces rencontres, la Cité de la Musique propose lors des rencontres une première partie musicale.

Distribution : Ali AMRAN

La voix des objets LES JUIFS D’ALGÉRIE, DU DÉCRET CRÉMIEUX A L'EXIL

avec Annie Cohen Solal et Joan Sfar

Après un premier cycle mené d’avril à juin 2017, le Mucem reconduit ce dispositif inédit de rencontres dédiées à l’histoire coloniale entre l’Algérie et la France. Algérie-France, la voix des objets mêle tables rondes et installation. Tout cela à partir d’œuvres et d’objets issus de la collection du projet de Musée d’histoire de la France et de l’Algérie abandonné par la ville de Montpellier en 2014.

Partenaire de ces rencontres, la Cité de la Musique propose lors des rencontres une première partie musicale.

Distribution : Hassen KARBICHE Chant, Mandole - Farid ZEBROUNE Banjo - Zohir DJEMAI Violon - Youcef KASBADJI Percussions

 

La voix des objets L'ÉMIGRATION HARKIE, UN RAPATRIEMENT PAS COMME LES AUTRES

avec Zahia Rahmani et Eric Savarese

Après un premier cycle mené d’avril à juin 2017, le Mucem reconduit ce dispositif inédit de rencontres dédiées à l’histoire coloniale entre l’Algérie et la France. Algérie-France, la voix des objets mêle tables rondes et installation. Tout cela à partir d’œuvres et d’objets issus de la collection du projet de Musée d’histoire de la France et de l’Algérie abandonné par la ville de Montpellier en 2014.

Partenaire de ces rencontres, la Cité de la Musique propose lors des rencontres une première partie musicale.

Distribution : Amin TEWFIF Chant & Aouicha - Malik ZIAD Chant & Guembri - MEhdi LAÏFAOUI Chant & Karkabou

Les 33 musiciens qui composent Barok’n’Pop ont reçu, pour la plupart, une formation classique. Pour autant, ils aiment s’affranchir des codes et se frotter aux rythmes poprock ! C’est donc avec enthousiasme qu’ils interprètent les arrangements originaux, décalés et sur-mesure concoctés par leur chef Bernard Amrani.

Retrouvez-les dans leur dernière création : " Le Destin des Marionnettes "

L’être humain veut contrôler sa vie, ses rêves... Et s’il n’était qu’une marionnette ? Cette marionnette qui rit, qui pleure, qui vit, et meurt !... En spectateur, Barok’n’Pop veut rire de tout. Et s’empare le temps d’un spectacle de votre destin musical !

Vous n’échapperez pas à leurs cadences parfaites, imparfaites, évitées, et souvent infernales ! Avec un humour sérieux, l’orchestre revisite et mixe les genres, pour vous divertir sur le chemin du destin.

Et non, tout n’est pas perdu ! La musique vaincra !

Une soirée Jazz mêlant compositions personnelles, improvisations et célèbres standards.

Tous les professeurs du département Jazz de la Cité de la Musique transmettent leur passion. Celle-ci comprend le jazz, dans les cours d’instruments, le Jazz band, les ateliers d’ensembles et d’improvisation. Plus connus avec leurs propres groupes ou conviés par d’autres formations, les musiciens enseignants d’Invisible Light dévoilent sur scène leur talent dans ce quintet.