Alesandro Bosetti

Pour cette 7ème édition de TINTAMARRES, Alessandro Bosetti et les participants du workshop "Les études sonores" présenteront leur travail sur la scène de l'Autorium.

Les élèves de compositions électroacoustique présenteront leurs créations lors de la scène ouverte ELECTROCHOCS.

Scène ouverte à l'électroacoustique !

Cette scène ouverte présente les réalisations des étudiants de composition électroacoustique dirigés par Maxime Barthélemy.

Un « cinéma pour l’oreille » orchestré par une classe dédiée à l’invention, dans laquelle se pratiquent des musiques à la démarche innovante, de la fabrication de matières sonores.

Alesandro Bosetti

Compositeur invité : Alessandro Bosetti

Alessandro Bosetti base son travail sur la musicalité de la voix, le langage et les langues, explore la frontière entre le langage parlé et la musique.

Les œuvres proposées lors de cette soirée seront réalisées les 9 et 10 Mars 2017 à l’occasion d’un cycle de workshops dédié à l’utilisation du médium sonore et radiophoniques comme outil de création et de transmission. Un travail réalisé à plusieurs oreilles par Alessandro Bosetti et les participants à l’Atelier-Studio Euphonia.

Le concert sera suivi d’un échange avec le public et les participants.

Tintamarres #6
L’événement électroacoustique de la Cité de la Musique de Marseille ! Ce trimestre, c'est la compositrice Michèle Bokanowski qui sera à l'honneur avec un concert dans l'Auditorium. Les élèves de composition électroacoustique quant à eux, présenteront leurs créations lors de la soirée Electrochoc.
Scène ouverte aux élèves de la classe de composition électroacoustique.

Oreilles curieuses, un rendez-vous trimestriel pour vous ! Électrochoc est une Scène Ouverte 100% création présentant les réalisations des étudiants de la classe de composition électroacoustique de la Cité de la Musique dirigée par Maxime Barthélemy. En somme, un « cinéma pour l’oreille » orchestré par une classe dédiée à l’invention, dans laquelle se pratiquent des musiques à la démarche innovante, de la fabrication des matières sonores à l’organisation du discours. La classe accueille volontiers tous ceux qui souhaitent faire composition de tous sons, mais aussi ceux qui veulent bien voir ce qu’il y a à entendre.

Michele Bokanowski

Dans le cadres de TINTAMARRES #6

Une carte blanche où la compositrice invitée Michèle Bokanowski et les compositeurs "en devenir" dévoilent leurs œuvres à travers le dispositif de haut-parleurs. Un programme proposé par Maxime Barthélémy.

Le MiM poursuit ainsi sa recherche créative autour de l’intermédialité.

Interstices, intervalles de temps, très petits intervalles d’espace que laissent entre elles les parties d’un ensemble, d’un assemblage, d’un matériau, d’une matière, du latin interstitium , inter (entre) et stare (se tenir)…

Se tenir entre, voici ce qui nous intéresse dans la programmation de ce concert. En faisant appel à des expressions musicales et artistiques diverses : musique électroacoustique, vidéomusique, performance, poésie numérique… Cette diversité ne traduit pas l’hétéroclite mais la richesse des interrelations.

Elpénor installation, poésie numérique, suite et évolution de l’œuvre présentée en mai 2015 Auteurs : Philippe BOOTZ pour le visuel, la narration. Xavier HAUTBOIS pour la composition et la génération musicales. Effets de nuit  œuvre  acousmatique Compositeur Xavier Hautbois La surface du temps vidéomusique Visuel et textes : Claude Moreau Composition musicale : Jean-Pierre Moreau Séquence et vitesse performance multimédia Réalisation, composition et interprétation Benjamin O’Brien Performance de Nicolas Debade Performance de Nicolas Debade, et Benjamin O’Brien

Le rendez-vous trimestriel de la Cité de la Musique dédié à la musique électroacoustique.
Une carte blanche où Christine Groult et les compositeurs « en devenir » dévoilent leurs oeuvres à travers le dispositif de haut-parleurs. Un programme minutieusement proposé par Maxime Barthélémy, professeur de composition électroacoustique à la Cité de la Musique.
Christine Groult propose de transmettre son expérience avec le public, amateur ou en découverte de musique acousmatique. Après des études académiques en Sorbonne, au Groupe de recherches musicales et au conservatoire de Pantin, Christine Groult achève sa formation par l’obtention du CA d’électroacoustique. Professeur de composition électroacoustique au conservatoire de Pantin, elle fonde en 2002 l’association Music in situ. Celle-ci organise, dans des lieux de concert non conventionnels, des scénographies musicales ouvrant à une réflexion sur l’histoire et la mémoire de ces lieux. Christine Groult compose des musiques de concert, de théâtre, de chorégraphie, de documentaires et pour des installations sonores, inscrivant ainsi son travail dans la recherche d’une musique expressive. Citons parmi ses oeuvres Le Chant de la Tour Eiffel (installation sonore réalisée en 1995), Si l’oiseau par hasard...(1998), La condition captive (2003), Marche, quitte et va (composée avec Beatriz Ferreyra, 2008).