4 instruments pour 3 musiciens

Un concert inédit pour découvrir la musique moderne.

Vent, percussion et clavier. Un représentant de chaque famille d’instrument vous propose d’entendre des pièces rares, en solo ou en duo, qui expérimentent les techniques de jeu propres à la musique qui nous est contemporaine. Du français Francis POULENC au jeune russe Anton PRISCHEPA en passant par l’américain George CRUMB, l’argentin Jorge VARIEGO ou encore le suisse Michael JARRELL, chacun de ces compositeur est porteur d’une esthétique ancrée dans sa terre d’origine tout en s’inscrivant dans la musique novatrice des années 60 à nos jours. Chaque oeuvre est introduite par les musiciens pour comprendre les différentes visions de cette musique qui explore de nouvelles possibilités instrumentales. Le programme s’attache à faire découvrir différents modes de jeux sur lesquels les compositeurs contemporains ont beaucoup travaillé, donnant une dimension nouvelle à l’espace sonore.

Distribution

Auguste VOISIN Clarinette et clarinette basse, Hélène COSSEC Piano, Gabriel STORCK Vibraphone

Récital de clavecin par Christine Lecoin

Né le 10 novembre 1665, François Couperin fête ses 350 ans à la Magalone!

Puisées dans ses 4 livres de pièces pour clavecin ainsi que dans son traité « l’art de toucher le clavecin », les oeuvres pour clavecin de ce récital François COUPERIN distilleront les nuances délicates du « bon goût » à la française ...

Du « Tic Toc Choc » aux « Idées Heureuses », en passant par les « Baricades Mistérieuses », la « Visionaire » ou « l’Amphibie », vous écouterez des oeuvres issues de la tradition des suites du XVIIe siècle, descriptif, requérant un toucher tout en finesse propre à rendre l’élégance française.

Distribution

Christine LECOIN Clavecin

Duo Filograsso Barbaza

Francesco Paolo Tosti (1846-1916), compositeur italien, ami de Verdi et des véristes (Puccini, Leoncavallo, Mascagni…), nous a laissé plus de 500 mélodies et romances, en italien, en français et en anglais. Le Ténor Marc Filograsso, ardent défenseur de sa musique, explore son répertoire depuis plus de trente ans, et lui a déjà consacré trois disques. Avec son complice Laurent Barbaza au piano, il nous propose plus particulièrement, ici, un récital autour de l’amitié de Tosti et du grand poète Gabriele d’Annunzio (1863-1938), originaire comme lui de la région des Abruzzes. Leur collaboration a produit une quarantaine de mélodies, dont quatre cycles, qui figurent parmi les plus belles pages du compositeur.

Les 33 musiciens qui composent Barok’n’Pop ont reçu, pour la plupart, une formation classique. Pour autant, ils aiment s’affranchir des codes et se frotter aux rythmes poprock ! C’est donc avec enthousiasme qu’ils interprètent les arrangements originaux, décalés et sur-mesure concoctés par leur chef Bernard Amrani.

Retrouvez-les dans leur dernière création : " Le Destin des Marionnettes "

L’être humain veut contrôler sa vie, ses rêves... Et s’il n’était qu’une marionnette ? Cette marionnette qui rit, qui pleure, qui vit, et meurt !... En spectateur, Barok’n’Pop veut rire de tout. Et s’empare le temps d’un spectacle de votre destin musical !

Vous n’échapperez pas à leurs cadences parfaites, imparfaites, évitées, et souvent infernales ! Avec un humour sérieux, l’orchestre revisite et mixe les genres, pour vous divertir sur le chemin du destin.

Et non, tout n’est pas perdu ! La musique vaincra !

Par la fusion des instruments à vents, le Quintette de cuivres recherche une harmonie de couleurs en interprétant des œuvres incontournables ! De la finesse des opéras Carmen et Aïda à la brillance de West Side Story. C'est ainsi que les musiciens de l’Opéra de Marseille nous emmène en voyage aux pays des sons chauds et vibrants.

Lever de rideau par les élèves de la Cité de la Musique Professionnels et amateurs se rencontrent, échangent et... jouent ensemble.
Les musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Marseille en formation de musique de chambre partagent durant une heure un moment musical exceptionnel.
Venez découvrir ou redécouvrir 2 monuments de la musique de chambre : ROBERT SCHUMANN (1810-1857) Quintette pour piano et cordes en mi bémol majeur op.44 DIMITRI CHOSTAKOVITCH (1906-1975) Quintette pour piano et cordes en sol mineur op.57
Lever de rideau par les élèves de la Cité de la Musique Professionnels et amateurs se rencontrent, échangent et... jouent ensemble.

Éclectique ? Affirmatif !

Le quatuor DANS TOUS SES ÉTATS réunit des artistes singuliers. Musiciens, mais pas que… Avec eux, la singularité des parcours musicaux et des parcours de vie s’accorde avant tout au plaisir de jouer ensemble. De Beethoven à aujourd’hui, ils cheminent en musique entre zeste de profondeur et bonheur de légèreté. Comme on aime fredonner l’air qui nous plaît le plus.

Concert

Un concert de musique de chambre avec les solistes de l'Opéra de Marseille pour une heure de bonheur autour de la musique française : Claude Debussy, Maurice Ravel, Jacques Ibert, Jean-Philippe Rameau et André Jolivert.


Lever de rideau

Par les élèves de la Cité de la Musique de Marseille.

Professionnels et amateurs se rencontrent, échangent et... jouent ensemble.

Aujourd’hui grâce à des anciens élèves et des collègues musiciens, Claude Crousier regarde savoureusement 50 ans de carrière pédagogique et musicale.

Ce soir de 1 à 14 instruments des musiques diverses se croisent dans une grande chaine de transmission des savoirs culturels soit par l’écrit, soit par l’improvisation.

L’absence de transmission serait la fin d’une civilisation.


Distribution :

Clarinette : Claude CROUSIER, Pierre GENISSON, Ariane STOLL, Patrick MESSINA, Jean-Claude FALIETTI, Pierre OUTRIEU Quatuor de clarinette RHAPSODE : Philippe LAYE, Mathias FORGET, Patrice SEGARD, Cédric LECELLIER Vincent BEER-DEMANDER (Mandoline), François ROSSE (Piano improvisé), Shadi FATHI (Setar iranien, Daf & Zarb), Agnès CONDAMIN (Guitare), Barre PHILLIPS (Contrebasse) - Michel PASCAL (Clavier électronique), Pascal GOBIN (Clavier électronique)

Voyage d'Hiver de F. Schubert

Le Voyage d’hiver est le second cycle de lieder composé par Schubert sur des poèmes de Wilhelm Müller, après le cycle Die schöne Müllerin (La Belle Meunière). Le thème de l’errance, qui est aussi celui de La Belle Meunière, est un des thèmes familiers de la poésie romantique allemande.

On a souvent considéré ce cycle comme une annonce de la mort de Schubert en raison de l’atmosphère sinistre qui y règne. Pourtant, si le contenu en est dépressif et la matière musicale d’une sobriété glaçante, bien éloignée du charme mélodique et expressif de La Belle Meunière, Schubert n’était en rien mourant à l’époque de sa composition. Il eut même l’occasion de chanter ces lieder devant ses amis, précisant d’ailleurs que l’interprétation devait être d’une grande sobriété, jamais emphatique ni déclamatoire. Le climat mystérieux narratif est unique et en fait un ensemble de leader considéré comme l'un des plus bouleversants de l’histoire de la musique.