La place de la guerre dans les mémoires

A l’occasion des rencontres du cycle « Algérie-France : la voix des objets » du 10 avril au 19 juin 2017 au MuCEM, la Cité de la musique de Marseille propose un concert illustrant la thématique de chaque soirée. Les six rendez-vous sont ainsi une invitation à découvrir, en ouverture et en clôture, la musique arabo-andalouse (« san’â » ou « gharnati »), le chaâbi algérois, la musique gnawa, le chant kabyle ou le music-hall d’Algérie.

Une petite restauration sera proposée lors de chaque rencontre, avec la Cantine nomade, de 19h à 22h30.

Voir toutes les dates de « Algérie et France : la voix des objets » >


Musique

Ensemble duo : Ali Ferhati et Massinissa Chebrek.

Musique et chant kabyle avec Ali Ferhati : icône de la jeunesse kabyle dans les années 90, il a aujourd’hui trouvé sa place parmi les plus grands.


Table Ronde

Avec : Alexis Jenni (écrivain) et Fouad Soufi (historien).

Aujourd’hui encore, il reste difficile d’aborder sereinement l’histoire coloniale qui lie l’Algérie et la France, comme si les traumatismes engendrés par les violences qui la jalonne ne pouvaient se réparer. La tentation est grande de corréler ce « passé qui ne passe pas » et les fissures qui divisent aujourd’hui les sociétés de part et d’autre de la Méditerranée.

Parallèlement aux travaux des historiens, des politologues et des sociologues, la littérature semble avoir été l’art le plus constant et le lieu le plus stimulant pour la mise en récit de cette histoire qui n’en finit pas. Les affiches et tracts de propagande, tout comme les objets symbolisant la vie des soldats, nous permettent d’engager le débat.

`

Distribution

FERHATI Ali [Oud, Chant] , MASSINISSA Chebrek [Percussions]

Programme

18h30 Ouverture des portes
19h30 Début de la conférence
22h30 Fin de la soirée

Organisation

MuCEM en partenariat avec la Cité de la Musique de Marseille