Maura GUERRERA

Née à Messine, dans la partie nord-orientale de la Sicile. Elle a la chance de se familiariser avec la culture musicale sicilienne de tradition orale dès 1996, grâce à sa rencontre avec des musiciens porteurs de la tradition musicale agropastorale de la région des Monts Peloritani, près de Messine. Depuis elle conduit une recherche sur les chants paysans issus de la tradition orale d’Italie du Sud et plus particulièrement, de Sicile en portant une attention particulière au contexte de leur exécution et à leurs fonctions. Elle étudie différentes techniques et figures rythmiques de tambour sur cadre d’Italie du Sud avec Fabio Tricomi, notamment la technique sicilienne qu’elle a pu approfondir avec des porteurs de cette tradition en Sicile. Elle étudie également les Modes du Chant Paysan’ avec Giovanna Marini, à l’école de Musique le Testaccio de Rome. Actuellement elle étudie la méthode de l’ethnomusicologue et musicienne Martina A. Catella à l’école Glotte-Trotters. Depuis 1999 elle collabore, en Italie et à l’étranger, avec plusieurs artistes et groupes, entre autre Lino Cannavacciulo, Mimmo Maglionico et l’ensemble Pietrarsa, Giancarlo Parisi, Pietro Cernuto, Daniele del Monaco. En 2014 elle a travaillée à la création Sicile/Bretagne ‘TRA MARI’ une rencontre artistique autour du chant traditionnel sicilien. Maura rejoint Les Dames de la Joliette dirigé par Gil Aniorte Paz. Elle vit actuellement à Marseille, elle travaille à la création «Il lungo viaggio» avec: Malik ZYAD, Thomas LIPPENS, Germain CHAPERON et Juri CAINERO. Elle continue également sa recherche et ses collaborations en Sicile, entre autres avec Giancarlo Parisi, multi-instrumentiste, elle travaille à un projet au tour des chants traditionnels des femmes dans la province de Messine.

C’est entouré de Gurvant Le Gac, Timothée Le Bour, Yann Le Corre et Gaëtan Samson qu’elle a créée  « Maura Guerrera » autour de la musique traditionnelle sicilienne.